Installation floriane Durey.jpg

Longtemps j'ai cherché à me construire dans l’abri sûr des souvenirs. 

Comme chaque enfant, j'ai tissé ma vie à ceux qui rassurent et resserrent l'idée de bonheur autour de soi.

Longtemps j'ai essayé de rétablir la vérité dans la bouche de ceux qui la distordent.

Un jour, j'ai réalisé que pour supporter de vivre parfois, il faut s'inventer une autre vie. Il reste difficile de savoir où l'on se trouve dans les souvenirs écorchés par les autres. 

Chaque famille se débat avec les mythes qu'elle crée et les secrets qu'elle garde. 

Aucune vérité ne peut se saisir. 

C'est aussi cela qui aide à laisser partir les souvenirs.